samedi ,novembre 23 2019
Home / A la une / Fabrication de vaccins : le PRAPS gagne le pari de la lyophilisation

Fabrication de vaccins : le PRAPS gagne le pari de la lyophilisation

Les premiers essais du Système intégré de lyophilisation (SIL) fourni par le PRAPS Sénégal à l’Unité de production de vaccins de l’ISRA, pourraient démarrer avant la fin de l’année. Toutes les pièces du puzzle ont été livrées et le montage est terminé à plus de 80%. Pour faire l’état des lieux, le Dr Ibrahima Niang, Coordonnateur du PRAPS et son équipe ont effectué une visite de travail au pôle de recherches de Hann le 03 octobre 2019.

En compagnie du Dr Yaya Thiongane, responsable de l’Unité ‘’ISRA Production de vaccins’’, des techniciens et de la Directrice du Laboratoire, l’équipe du PRAPS a eu droit à une visite guidée de près deux heures. Les livraisons ont démarré par le bioréacteur le 06 août 2018 et ont été clôturées le 18 septembre 2019 par la remplisseuse, boucheuse, sertisseuse.

Entre temps, le lyophilisateur de 40 000 flacons de 5ml, le groupe Eau glacée, le charriot de chargement et l’unité de production vapeur propre (adoucisseur eau, osmose inverse, chaudière à gaz, générateur vapeur propre), le régulateur de tension de 250 KVA ont été livrés entre le 23 mars 2019 et le 12 septembre 2019. La climatisation centrale et le plafonnier prévus dans l’avenant du contrat seront livrés incessamment.

Il est à remarquer que la phase des tests devrait se poursuivre jusqu’à la fin du premier trimestre 2020. L’entrée en production effective devrait advenir en juin 2020. Avec un budget prévisionnel de 750 millions de francs CFA, le système intégré de lyophilisation a finalement coûté 2 milliards de F CFA environ, dont 1,8 milliard financé par le PRAPS-SN et 150 millions par l’ISRA pour construire le bâtiment devant abriter les différentes composantes du système. D’autres aménagements seront sans doute nécessaires.

Il faut rappeler que c’est le président Macky Sall, en personne, qui avait porté le plaidoyer du lyophilisateur auprès du Groupe de la Banque mondiale. Il avait été informé par les Services vétérinaires et le ministre de l’Elevage et des Productions animales que les ruptures de vaccins étaient préjudiciables à la couverture sanitaire du cheptel. Dès sa conception donc le PRAPS Sénégal portait déjà dans ses gènes la fourniture d’un Lyophilisateur à l’ISRA. Le pari est gagné.

Le vœu de ‘’ISRA productions de vaccins’’ et de l’équipe du PRAPS-SN, c’est de voir le Chef de l’Etat, inaugurer ce bel outil aux perspectives heureuses pour la santé animale. Le SIL permettra, en effet, à l’ISRA de quintupler sa capacité de production de vaccins et de couvrir entièrement les besoins nationaux et même de servir les pays africains importateurs de vaccins.

Vérifiez également

20è édition de la FIARA : le PRAPS Sénégal appuie quatre laiteries

L’édition 2019 de la Foire internationale de l’Agriculture et des Ressources animales (FIARA) a vécu ! …